À propos

2021 : La musique ancienne aujourd’hui

Sur instruments historiques, les interprètes vous rapprochent des compositeurs des XVIIe et XVIIIe siècles, dans les cadres prestigieux de la Riviera vaudoise.

Initiée par Claire Anne Piguet et Vivian Berg en 2011, la série de concerts de l’Ensemble Arabesque a pu voir le jour grâce à l’ouverture du Château du Châtelard. L’offre s’est peu à peu élargie : en résidence dans la salle XVIIIè du Château du Châtelard, Arabesque a proposé divers concerts de plus grande envergure au Château de Chillon, ainsi que des œuvres vocales religieuses dans des églises, en particulier à l’église Sainte-Claire de Vevey.

Arabesque a invité également divers ensembles de musique ancienne et leurs chefs respectifs.

La Musique Ancienne de Demain représente l’ouverture et la volonté de transmission d’Arabesque ; de jeunes talents sont conviés chaque année à donner un programme de musique ancienne, préparé en collaboration avec des musiciens de l’Ensemble.

Musique et patrimoine
Patrimoine immatériel dans le patrimoine architectural de la Riviera :
L’Ensemble Arabesque privilégie des lieux exceptionnels, tant pour leur acoustique que pour leur beauté. En résidence au château du Châtelard, les musiciens de l’Ensemble Arabesque révèlent des styles de musique oubliés. Ils ont choisi de se consacrer aux maîtres anciens pour partager avec le public les trésors de la littérature musicale, de la Renaissance au Baroque européen. Chaque programme permet à l’auditeur de découvrir un compositeur ou un thème particulier qui met en valeur un répertoire richissime, foisonnant d’originalité, qui touche particulièrement les auditeurs d’aujourd’hui. Sous le signe des richesses baroques, nous convions le public à de nouvelles découvertes musicales !

Le son
À l’origine de la démarche musicale d’Arabesque, il y a une recherche de timbre. Timbre nouveau ? Timbre ancien ? Timbre de chaque instrument, timbre de l’Ensemble. L’alternance et les combinaisons entre traverso, hautbois, cordes, viole de gambe ou clavecin permettent de varier infiniment la couleur du son. Les musiciens d’Arabesque ont choisi les instruments anciens pour leur grande expressivité, retrouvant ainsi des sons disparus.

L’interprétation
Tous les musiciens qui participent aux concerts d’Arabesque ont fréquenté les Hautes Ecoles de Musique Ancienne d’Europe, comme la Schola Cantorum Basiliensis, le Conservatoire Royal de La Haye ou l’Ecole Supérieure des Arts d’Utrecht. Stimulés par les premières éditions, l’étude des manuscrits et des traités de l’époque, ils pratiquent l’art de l’ornementation et de l’improvisation, indispensables à la transmission toujours renouvelée de la musique du passé.

L’échange
Lors des concerts d’Arabesque, l’exécution naturelle et spontanée des musiciens rapproche la musique ancienne du public. Convaincus que ces moments d’échange sont uniques, les musiciens partagent quelques commentaires éclairant le choix des œuvres, leurs compositeurs, leur contexte.

Ce rapprochement se poursuit par un moment de rencontre entre public et musiciens, autour d’un verre du domaine du Château et d’amuse-bouches préparés avec soin.


Extraits musicaux

G. F. Haendel, hautbois baroque et clavecin

A.Corelli, Sonate 2 op. 5 Grave

A.Corelli, Sonate 2 op. 5 Vivace